Conseils pour Essen

Publié le par le joueur

Qu’est ce qu’on va bien pouvoir y faire ?

ON Y VA POUR JOUER – Pas toujours facile mais possible, soit de façon opportuniste, soit en s’inscrivant à des réservations de parties (assez rare, beaucoup d’éditeurs ne s’embêtent pas avec ça), soit en s’installant dès que possible chez de gros éditeurs proposant de tester plusieurs jeux (comme Rio Grande Games par exemple). On joue aussi beaucoup en off. Venez voir Le Joueur dans le hall 5, stand 5-59. Vous pourrez y tester Cité, Sandwich... Nous avons formé un grand stand en commun avec d'autres éditeurs francophones comme Les Ludonautes, Ludocom, Rallyman et Plato.

ON Y VA POUR ACHETER DES JEUX –  De vieux jeux introuvables autrement, des jeux d’occasion « neufs », des jeux au tirage extrêmement limité ou pour récupérer des « goodies ». On pourra faire des affaires avec les déstockages, mais aujourd’hui  le travail des éditeurs est assez efficace pour qu’on retrouve les sorties de Essen dans nos boutiques, francisées et souvent moins chères grâce aux possibilités de rabais offertes par les différentes boutiques. Jeudi matin, sur le stand du Joueur (5-59), nous ferons des prix promos pour bien commencer le salon !

ON Y VA AUSSI ET SURTOUT POUR RENCONTRER DES GENS  : des amis qu’on ne voit pas souvent (certains une seule fois par an, sur ce salon justement), des auteurs la plupart du temps très disponibles, des éditeurs fort sympathiques, des illustrateurs fourbus d’avoir dédicacé (n’hésitez pas à leur demander une ch’tite gribouille).
Essen, c’est un moment unique de proximité avec les acteurs majeurs du monde ludique. On y va aussi pour rencontrer les joueurs francophones : rendez-vous jeudi midi sur les marches de la cafétéria. N’oubliez pas de vous identifier grâce à un T-Shirt, un badge, une casquette à vos couleurs ou à celles de votre associations.

Nos conseils pour ne pas rater son salon

Précommander ses billets ? Vu les problèmes des billetterie connus l’année dernière, ça semble préférable. Pour autant, les frais de port étant très élevés (>30€) il vaut mieux grouper les commandes si vous souhaitez anticiper cet achat. Sinon arrivez tôt le jeudi matin (9h) pour éviter les queues (qui peuvent dure plus de 30 minutes !) et pour payer moins cher, formez des groupes de 10 personnes au moins. On trouve facilement des gens pour compléter un groupe, n’hésitez pas à le proposer autour de vous.

Le salon est non-fumeur (ouf !), mais il est tout de même possible de s’intoxiquer en sortant dans la cour intérieure.

Attention,  les commerçants ne prennent pas la CB sur le salon, donc pensez à retirer du liquide en avance. Vous trouverez un guichet juste devant l’entrée principale (entrée Est), et un autre en allant vers le parking couvert après l’entrée Sud (Une entrée plus petite et moins prise d’assaut). Vous trouverez sans doute également d’autre GAB entre le salon et votre hébergement.

Le salon a son rythme propre : Le jeudi matin peut être consacré à la chasse aux goodies, aux jeux en nombre limité et aux occasions. On essaiera de jouer le vendredi car il y a moins de monde, ou le samedi car on commence à être un peu fatigué et que le salon est beaucoup moins praticable (surtout samedi après-midi). Le dimanche les prix baissent (encore plus à la fin du salon). C’est le moment de faire de belles affaires. Les soirs, le salon se vide après 17h30 (les Allemands mangent tôt) et c’est le moment de profiter pleinement du salon.

Comparez les prix avant d’acheter.  Mieux : groupez-vous pour négocier les prix avec les éditeurs. Aux occases, possibilité de négocier si vous prenez plusieurs jeux sur le même stand.

Passez voir le Classement Fairplay (Hall 9) : Ce sondage n’est pas sans défaut mais permet de « créer le buzz » et mettre des jeux en avant. Les premiers de ce classement l’année dernière étaient 7Wonders, Troyes et Navegador donc pas forcément tout à fait n’importe quoi ;-) . Si vous êtes intéressé, inscrivez vous le jeudi car le nombre de places est limité.

Le hall 6 est entièrement consacré au jeu de rôle, grandeur nature ou pas. On y croise parfois des Elfe (ou des Orques) et c’est le lieu idéal pour vous offrir la côte de maille et l’épée dont vous avez toujours rêvé ! Personnellement, j’aime beaucoup aller m’y changer les idées.

Certains goodies sont offerts contre quelques pièces qui iront  à une œuvre caritative (chez 2F Spiele par exemple). Alors n’hésitez pas et donnez : à vot’bon coeur !

 

Conseils repris de l'excellent podcast ludique Proxi-Jeux 

Publié dans Jeux de société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article