Comment écrire un scénario trépidant ?

Publié le par le joueur

Ne vous limitez pas à l’escorte d’une caravane ou au nettoyage d’un Donjon. Variez les histoires, voir sortez carrément des cadres habituels,  jouez sur les mise en abîmes et les caméo : créez graphiquement des documents que les joueurs vont découvrir, mettez des indices sur internet que les joueurs pourront rechercher, introduisez des éléments de réalité, des objets à cacher dans l’appartement du Meneur de Jeu, des endroits à découvrir IRL et des numéros de téléphone à appeler. Dé-construisez l’histoire : jouez avec les flashs back, les voyages temporels, les rêves. Faites jouer le même personnage à tous les joueurs schizophrènes sans qu’ils le sachent. Faites les jouer des fantômes sans qu’ils aient conscience d’être morts, comme dans 6e sens. Inventez des histoires à plusieurs MJ. Ecrivez un scénario à MJ tournant, où par exemple chaque joueur ferait jouer les autres dans le rêve de son personnage. Nous avons besoin d'hommes capables d'imaginer ce qui n'a jamais existé - John Fitzgerald Kennedy - Créez un scénario à la Mémento, où les joueurs amnésiques remontent peu à peu le fil de leur histoire. Faites jouer aux joueurs leur PJ puis leurs adversaires. Faites leur jouer les anges gardiens de leurs PJ.

Faites que les enjeux soient bigger than life, introduisez des ambiances poignantes, coupez vos scénarios en scènes jouables d’une partie à l’autre et finissant par des cliffhangers prenants, déconcertez vos joueurs et brisez les clichés.

Lâchez-vous mais cependant, dosez le niveau de difficulté selon l’expérience des participants et le temps de jeu. Tous les objectifs doivent être réalisables, sinon les joueurs ressentiront une certaine frustration.

 

Plus de conseils d'écriture dans notre numéro 12,5 en pdf gratuit qui sortira dans 3D8 jours sur www.jdr-mag.fr et dans notre n°13 qui sortira le 1er janvier +2D4 semaines.

Commenter cet article