Bien préparer son film de GN

Publié le par le joueur

Bonjour,

 

Jeu de Rôle Magazine n°16 sort dans 4 semaines et contiendra un gros dossier sur le GN. Voici de nouveau un sujet que nous aurions voulu abordé mais que nous n'avons pas pu caser faute de place. De plus, il avait déjà excellment bien été traité dans GN Mag en son temps. Voici donc la reprise de ce très bon article.

 

Et si vous faisiez un film de votre GN ? Voici quelques conseils simples afin d’immortaliser au mieux ces quelques heures de rêve sur lesquelles vous allez passer de longs mois de préparation.

 

Chaque organisateur en aura fait l’expérience : le caractère éphémère du jeu de rôle grandeur nature est à la fois une formidable expérience mais aussi une grande source de frustration. En guise de souvenirs, il y a toujours les photos, très prisées sur les sites Internet des associations, mais ces clichés instantanés sont bien loin de restituer l’ambiance du jeu et les moments de role-play. Pour redonner une seconde vie à votre GN, la vidéo est sans conteste l’outil par excellence.

 

La préparation

Si vous souhaitez faire un film de qualité, le secret de la réussite réside dans sa préparation. Sans avoir le temps ni l’ambition d’un grand réalisateur, il est ainsi important de considérer plusieurs paramètres incontournables. En premier lieu, il vous faut bien connaître le site sur lequel aura lieu le jeu. A l’occasion de la traditionnelle visite de repérage, n’hésitez pas à confronter les lieux avec l’objectif de votre appareil photo. Si vous en avez la possibilité, faites le choix des endroits dotés des meilleurs angles de vue pour les scènes importantes de votre GN.

Dans un second temps, vous devez choisir le matériel vidéo qui servira au tournage. En ce qui concerne les caméras, les caméscopes numériques avec cassette mini-DV offrent une bonne qualité d’image et une grande simplicité d’utilisation. Si possible, essayez également de vous procurer deux batteries par caméra afin d’en optimiser le temps d’utilisation. Bien entendu, ne lésinez pas sur les cassettes vierges. Plus le nombre et la durée des séquences tournées seront importants, plus vous disposerez d’un large panel lors de la phase de montage. Dans la mesure du possible, il est conseillé d’équiper chaque caméra d’un pied et, éventuellement, d’un éclairage complémentaire pour les scènes dans les endroits sombres. Par expérience, ne vous encombrez pas avec une perche pour micro. Lors de la phase de montage, vous pourrez aisément dissocier le son de l’image et appliquer les améliorations sonores que vous jugerez utiles.

Le dernier paramètre de préparation est le recrutement des personnes qui filmeront. Si un seul cameraman bien équipé convient parfaitement, n’hésitez surtout pas à en recruter un second, voire un troisième si vous en avez les moyens humains et matériels. En votre qualité d’organisateur, déchargez-vous totalement de cette fonction qui demande de la mobilité et une totale disponibilité. Si vous ne connaissez pas de vidéaste amateur, des personnes souhaitant découvrir le monde du GN peuvent parfaitement faire l’affaire. Si elles possèdent un caméscope numérique c’est Byzance ; sinon, prenez un peu de temps pour leur expliquer le fonctionnement du caméscope mais aussi pour les mettre en confiance. Afin de favoriser leur immersion, invitez-les également à revêtir quelques éléments de costume appropriés à l’ambiance de votre jeu.

 

Le tournage

Votre GN est sur le point de débuter. Lorsque vos cameramen arrivent sur le site, prenez un moment pour faire le tour du propriétaire avec eux, tout en leur donnant vos consignes de tournage. Profitez-en pour leur expliquer les temps forts de votre scénario ainsi que les endroits où ils se dérouleront. Bien avant que le jeu commence, vous pouvez également les envoyer filmer les lieux, la décoration et les préparatifs qui seront autant d’éléments visuels pour votre futur montage.

Lors du briefing, n’oubliez pas de dire que vous avez prévu de faire un film. C’est l’occasion de présenter à vos participants ceux qui tiendront la caméra, et de rappeler que ces derniers doivent être totalement invisibles à leurs yeux. En contrepartie, vos cameramen s’engagent à une grande discrétion et à être silencieux. Quant à vous, si le désir d’immortaliser des instants de jeu vous démange, faites plutôt des photos numériques. Elles vous seront très précieuses lorsque vous monterez votre film.

 

De l’organisateur au réalisateur

Vous l’aurez compris à travers ces quelques conseils, organisation et réalisation peuvent parfaitement et facilement s’associer, et ce, dès les premiers préparatifs du jeu. Une fois en possession de vos précieuses cassettes, il reste maintenant à exploiter vos images lors de la phase de montage. Une activité toute indiquée pour occuper vos longues soirées d’hiver !

 

PKU

Publié dans GN

Commenter cet article