Confusion sur les « Jeux de Rôle » dans une dépèche AFP

Publié le par Dorian Marcellin

Lundi 6 juillet, l'Agence France Presse a relayé la tentative d'enlèvement d'une jeune fille par un adulte. Ils auraient fait connaissance, d'après le journaliste, sur une site de « Jeu de Rôle ». Cette affirmation a fait réagir la Fédération Française de JDR.

Le logo de l'Agence France Presse
(source : http://goutsdelux.files.wordpress.com)

L'univers du Jeu de Rôle traine derrière lui de nombreux préjugés. La dépêche AFP tombée le lundi 6 juillet et annonçant la tentative d'enlèvement d'une fillette en est un bon exemple. Dans ce communiqué, l'Agence France Presse explique qu'un «belge de 41 ans a été écroué hier (…) pour soustraction de mineure par le parquet d'Aix-en-Provence ». Une sordide affaire de pédophilie qui finit sans trop de dégâts puisque l'homme a été forcé d'abandonner la fillette, indemne, à l'aéroport alors qu'il voulait la conduire en Espagne. L'histoire n'aurait pas fait plus de vague que cela dans le petit monde des rôlistes si, à la fin de la dépêche, le journaliste ne précisait pas : « L'homme a admis devant la police judiciaire avoir fait la connaissance de l'adolescente sur un site de jeux de rôles, "Gaia.com" ».

Cette affirmation a fait vivement réagir la Fédération Française de Jeu de Rôle pour laquelle il s'agit d'une confusion importante. Dans un communiqué de presse, l'organisation a tenu « à souligner que le site "Gaia.com" n’a rien à voir avec les jeux de rôles. Ce site se définit en effet comme étant un simple site de "réseau social" ou "social networking". La FFJDR a ainsi mis en évidence l'utilisation abusive du terme "Jeu de Rôle" tout en rappelant que « les jeux de rôles (…) ne requièrent aucun outils informatiques ».

L'approximation relayée par l'AFP fait apparaître clairement le brouillard qui continue d'occulter le loisir. Le jugement des médias généralistes n'en est souvent que d'autant plus expéditif, surtout quand l'information vient d'une agence de presse très respectée. Cet état de fait renvoie a des heures bien sombres qu'a pu connaitre ce hobby, lorsque, dans les années 90, il s'est retrouvé accolé avec des cas de suicides.

Des personnalités connu du milieu ont réagit à l'appel de la FFJDR. Ainsi John Lang, auteur de la célèbre saga MP3 du "Donjon de Naheulbeuk" (sous le pseudonyme de Pen of Chaos) a rapporté avoir eu de nombreux retours positifs de la part de professeurs, de parents et d'élèves après que son roman (Naheulbeuk : la couette de l'oubli) ait été étudié dans certaines classes de français. L'auteur explique également qu'il interviendra l'année prochaine dans des collèges, pour travailler, encore et toujours, à ce que la part des choses soit faite d'une part entre le jeu de rôle et l'utilisation d'un ordinateur connecté à Internet, et, d'autre part, entre ce qui révèle d'un loisir d'interprétation et l'image corruptrice que certains médias n'hésitent pas à véhiculer.

Publié dans News du jeu de rôle

Commenter cet article