Chronique Donjon Crépuscules 6

Publié le par le joueur

Révolutions (Donjon Crépuscule, tome 106)

 

La série Donjon a bien essaimé. Depuis six tomes, le futur de cet univers se déroule dans sa sous-série Donjon Crépuscule. Alors que le Donjon n’existe plus, remplacé par la forteresse noire de la Géhenne, le jour et la nuit ont aussi cessé de se suivre : désormais, une moitié de la planète est devenue brûlante et l’autre glaciale et noire. Les habitants survivent à la lisière…

Dans ce volume, on retrouve nos deux compères : le Roi Poussière et Marvin Rouge, accompagnés de Pipistrelle, qui ont atterri sur un îlot en constante rotation. Les autochtones ont dû inventer plusieurs stratagèmes pour y survivre.

 

Révolutions est un tome à prendre à plusieurs degrés et qui respecte l’humour noir qui a présidé à la création de Donjon Crépuscule. Déjà par son titre, qui fait référence à la révolution en concentré de l’îlot, mais aussi aux révoltes que l’on attend sans cesse et qui ne surviennent jamais. Bien sûr, on peut y voir la critique de notre société, entre les moutons de Panurge et les éternels mécontents qui n’ont pas le courage, la volonté ou simplement l’esprit assez large pour envisager de changer de vie. On appréciera aussi la construction de l’histoire, à la fois retour cyclique aux mêmes situations et léger décalage dans un miroir en triptyque (les trois éléments de l’arbre, les trois rencontres avec la villa du Takmool, etc.).

 

La série Donjon décrit son monde propre, parfois aberrant mais toujours construit, et qui grandit à chaque nouvelle parution. Une inspi différente, et un bon moment de lecture.

 

Auteurs : Lewis Trondheim et Joann Sfar 

                                             

Publié dans News du jeu de rôle

Commenter cet article