La crise touche le monde des ténèbres

Publié le par Jeu de Rôle magazine



Ce n'est pas facile d'être éditeur de jeux de rôles. Prenez par exemple Hexagonal, un éditeur de jeu historique en France, un grand ancien parmi les anciens. On les connaît bien et on les aime beaucoup puisque ce sont eux qui distribuent Jeu de Rôle Magazine dans votre boutique préférée (Si elle ne l'a pas, dite-lui d'en commander à Hexago, sinon de nous appeler pour débloquer tout ça, au 01 44 84 65 31, non de non, c'est un scandale !).

Il faut bien dire qu'aujourd'hui l'activité d'édition de nos amis d'Hexagonal est au point mort. Sa gamme principale, Le Monde des Ténèbres, appréciée surtout pour son jeu Vampire et son pendant Loup-Garou, ne suit plus. Pourquoi cela ? Plusieurs raisons. D'une part, la vente de jeux de rôles n'est pas une activité récurrente. Avec un livre de base, je peux jouer 10 ans sans rien acheter d'autre. Alors, les ventes se font plus rares. Il faut trouver des imprimeurs peu chers pour de petites quantités, ce n'est pas facile. D'autre part, l'éditeur d'origine de la gamme du Monde des Ténèbres est le célèbre White Wolf, racheté récemment par CCP, une boîte de jeux vidéo d'origine islandaise (qui publie entre autre le célèbre Eve Online). Le but très louable de CCP est de sortir un MMORPG dans le monde des ténèbres. Or, au bord du gouffre à cause de la crise économique, l’Islande n'attire plus les capitaux. Basée à Reykjavik, CCP Games fait partie de ces sociétés qui n’arrivent plus à attirer les investissements étrangers. Comme l’explique Eyjolfur Gudmundsson au Guardian, le développeur d'EVE Online (300 000 abonnés) est dépendant de revenus extérieurs pour faire de nouveaux jeux. Bref, les problèmes de la maison mère se répercutent en cascade sur notre pauvre traducteur national qui a toute les peines du monde à obtenir des accords de White Wolf. Le retour des Vampires dans nos boutiques se fait attendre. La crise a atteint les mondes imaginaires.

Publié dans Critiques jdr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article